Le demi siècle.

À première vue, à 25 ans, on pense être encore bien jeune et c’est le cas. Seulement, on se rend quand même bien compte que nos 18 ans sont déjà bien loin … (Maturité quand tu nous tiens).

f39a8d83b9c1598bb60006d7c106d9e6.gif

Finis les rêves d’adolescence, les soirées à n’en plus finir (et les bouteilles), les heures de cours à dormir au lieu d’écouter les profs, ce temps est révolu. Voici venue le temps (« des rires et des champs » – on parle de maturité on a dit !) de passer le cap de la maturité.

Notre mode de vie change délicatement, notre vision du monde aussi, et même nos manies… Sachez que cela à un nom, la transition du quart de vie.

La transition du quart de vie ? C’est quoi ça ? Ne vous posez plus la question, la transition du quart de vie c’est quand tu va au restaurant avec tes copines, que tu bois QUE quelques verres et que tu ramasse toute ta vie la journée suivante, ça c’est la transition pour te dire que OUI tu n’es plus apte pour tout cela …

Vieillir, c’est donc ça, voir une année passer à la vitesse de la lumière sans ne rien pouvoir faire ? (Eh, la vie ! Tu vas trop vite pour moi ! Alors calmes toi un peu !)

Pour être honnête, j’ai l’impression que j’ai passée la barre des 18 ans l’an dernier(Qu’elle est mignonne, elle se croit encore jeune … ! OUI BON CA VA HEIN !)

PASSER LE QUART DE SIECLE, CA FAIT QUOI ?

À 25 ans, on doute, on se remet en question sur tous les plans, on se questionne sur l’avenir, on regarde le passé comme un souvenir lointain et on regrette des choses que l’on a faites ou justement pas.

Pour ma part, à 25 ans, j’essuie quelques échecs

MA LICENCE

Ratée de très peu (à 0,23) et en ayant eu 17,75/20 à l’oral, on se demande s’il y a une justice … Mais bon, dans le fond, je pense que ce fut un mal pour un bien, enfin je m’entends. Je dis ça dans le sens où cela m’a permis de quitter un poste dans lequel j’évoluais depuis un an mais où justement je ne m’épanouissais pas tant que ça. Aucun contact avec le monde extérieur, enfermée derrière mon ordinateur avec mon téléphone, je me sentais oppressée. Donc, l’un dans l’autre, ce n’était pas de grandes pertes.

LE BOULOT DE MES REVES

Après cela, me voici sur le marché du travail et là, POUF, je tombe sur une annonce pour le poste dont je rêvais. Un poste de rédactrice dans un petit journal qui couvre les évènements de notre ville. Ni une, ni deux, je postule et passe mon entretien. Malheureusement ça n’a pas collé mais pour être honnête, les patrons de ce petit journal ne corresponde PAS DU TOUT à l’image qu’ils veulent en donner donc pour ma part, je pense qu’avec eux j’aurais fini par m’ennuyer. Mais en toute sincérité c’est quand même vraiment décevant de voir le poste que l’on aurait façonné pour soi qui nous file entre les doigts. 

LES AMIS

Ah oui, les amis, et bien quand on vieillit certains d’entre eux sont plutôt comme des fruits, ils pourrissent (oui, très philosophique cette phrase je l’admets !).

Quand on est jeune, on a des « amis » à la pelle. Quand on grandit, on s’aperçoit que certains sont là par intérêt, d’autres par sincère amitié et quelques autres pour les mauvaises raisons.

Mais il reste toujours les vrais, les importants, les sincères, les honnêtes que l’on garde car ils sont peu nombreux. Et puis il y a des nouveaux amis qui rentrent dans nos vies mais on ne les choisit plus de la même façon qu’avant, on est plus prudent, plus sélectif afin d’avoir la qualité et non la quantité (ça c’est la vieillesse qui parle).

& COMMENT VAIS-JE GAGNER MA VIE ?

Après quelques petites semaines de réflexion et de discussions avec mon entourage, nous avons conclu que le seul emploi où – même si je ne faisais pas mon chiffre, si mes responsables étaient stricts, chiants, incompétents ou autre – je ne me plaignais pas H24 pour aller et venir du travail c’était la vente, du moins, le conseil de vente (pas les H&M / Zara / Bershka tout ça, ce ne sont pas des emplois pour moi). Et puis voilà, me revoici dans le monde du prêt-à-porter et j’en suis ravie.

L’EVOLUTION FAMILIALE

On se rend compte d’une autre chose aussi, l’évolution du monde qui nous entoure. Oui oui, quand ton fil d’actualité Facebook est un mélange de listes de naissance fraichement pondues et de jolies petites photos de mariage (avec le voyage de noces qui va avec EVIDEMMENT) tu te dis que soit tu n’évolue pas à la même vitesse que tout le monde, soit ton entourage mange des piles Duracell au petit déjeuner et qu’ils vont vite déchanter (on ne leur souhaite pas – parce qu’on n’est pas méchant – mais on est réaliste et on se pose simplement la question !).

Toi t’es là, à t’engueuler avec ton chéri parce que ce matin t’es partie à la bourre et tu as laissé ton plaid sur le canapé au lieu de le reposer dans la chambre … Voilà voilà, comme quoi, nous aussi on a des priorités, vous comprenez ?

Malgré ce petit quart de siècle (oui petit j’ai dit !) on a encore la vie devant soi, il faut en être conscient, ce n’est que le début de notre vie de jeunes adultes. Il suffit juste de mettre toutes les chances de notre côté pour se construire, à notre rythme, un bel avenir.

Alors, on assume son âme d’enfant & son âge et on souuuufle sur les bougies ! Juste parce qu’on aime s’amuser en famille et entre amis et que finalement, l’âge ce n’est qu’un chiffre.

 

15027417_985874544850332_2871633647626489174_n.jpg

Happy Birthday to Me ❤

 

signature

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s